Châtel 2018


Jour 6 : balade en raquettes et bataille de boules avant le départ

Difficile de partir sous le soleil ! Mais toutes les bonnes choses ont une fin...

Le rangement des valises et le nettoyage des chambres n’ont pas été simples pour tout le monde... Quelques affaires ont été retrouvées ! 
Les petites « têtes en l’air » vont être contentes de retrouver leurs parents ! 

Nous démarrons de Chatel, arrivée prévue vers 22h ! 

Photos du jour 6 :

Jour 5 : neige, poudreuse, chutes confortables

Ce matin, certains élèves ont fait un travail d’écriture, pendant que les autres sont allés skier sous la neige et dans une poudreuse épaisse de quarante centimètres ! 
Ce n’était pas simple, mais bien amusant avec des chutes qui ne font pas mal ! 
Cet après-midi, ski pour tout le monde, passage des tests, le stress est monté pour la plupart des élèves ! 
Des oursons, flocons, premières étoiles et deuxièmes étoiles ont été décernés. 
La dernière journée de ski s’est très bien déroulée ! 

Interviews du jour :

Nous avons choisi de partager un "bavardage momentané" avec un skieur. Pour faciliter l'échange, nous nous sommes arrêtés au meilleur spot de fin de journée (selon les dires de notre nouvel ami),lebar de l'angle de rue.

- Présentez-vous ?
Je me prénomme Sébastien, j'ai 32 ans.

- Châtel est-elle selon vous une bonne station ?
Oui, très bonne selon moi.

- Êtes vous satisfaits de la neige ?
Oui, aujourd'hui beaucoup ! Mais si vous m'aviez demandé hier, bien moins !

- Quel est votre plat montagnard préféré ?
Le Bertou, un soufflé au fromage. 

- Venez vous souvent?
Bon, c'est la première fois car nous aimons découvrir de nouvelles stations.

- Préférez-vous la montagne en été ou en hiver ?
En hiver parce que j'aime skier !

- Quelle est votre motivation principale pour venir à la montagne?
Passer du temps avec mes amis, boire une bière en fin de journée et skier.

Merci Sébastien!

Etienne, Zakine, Paco, Arsène

Interview d’un skieur
Interview d’un skieur
Rencontre avec le fort sympathique Michel Favre, boucher-charcutier-traiteur.

- Qu'est-ce qui vous plaît dans votre métier ?
C'est le contact avec les gens. 

- D'où provient votre viande ?
De France, principalement du Limousin.

- Avez-vous toujours vécu à Châtel ?
Je suis né à Evian et je suis arrivé à Châtel à 5 ans.

- Depuis quand êtes-vous boucher, Michel ? 
Hé bien, écoutez (Michel compte sur ses doigts), ça fait déjà 38 ans que je suis boucher. 

- Combien avez-vous de clients par jour ? 
Ça dépend des jours. Entre 40 et 200 (périodes pleines). La plus grande fréquentation est pendant l'hiver et l'été.

- Êtes-vous bien payé?
Je suis mon propre patron et je peux dire que je vis bien.

- Aimez-vous skier ?
Oui, j'apprécie le ski de randonnée

- Si vous changiez de métier, lequel choisiriez-vous?
Je n'en ai aucune idée. 

- Est-ce que vous travaillez seul ?
Non, j'ai plusieurs employés. 

- Est-ce vous qui choisissez le prix de votre viande ?
Oui, en fonction du prix d'achat. 

- Votre boutique pourrait-elle se diversifier ?
Bien sûr, je fais déjà de l'épicerie fine.

- D'où viennent vos clients ?
Dans le village, tout le monde se connaît ! Mais pendant les périodes pleines, les touristes viennent surtout de Paris, d'Angleterre, de Suisse et d'Allemagne.

Yasmine, Ingrid, Marie-Reine, Lorenzo, Simon I

Petit moment avec notre maître-crêpier, créateur de notre goûter amélioré :

- Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?
Tout ça vient d'une passion d'enfance car j'adore les sucreries.

- Quels sont les avantages de ce métier ? 
J'ai toujours l'impression de faire plaisir aux gens, et il n'y a pas vraiment de désavantages. 

- Depuis quand exercez-vous ce métier ?
Depuis 1990. 

- Avez-vous déjà été présent lors d'une avalanche ?
Oui, ce fut très impressionnant. 

- Quel est le secret de vos merveilleuses crêpes ?
C'est l'amour et la passion que je mets à les faire. 

- Est-ce que vous faites ce métier toute l'année ?
Non, l'été, je suis maître-nageur. 

- Avez vous le temps d'aller skier ?
Oui je vais skier le matin.

- Quel est votre prénom?
Robert.

- Êtes-vous allergiques aux enfants ? 
Non, je les adore. C'est pour ça que je fais ce métier.

- Pouvez-vous nous faire une dégustation de votre meilleur produit?
(Rires)

- Quel produit vendez-vous le plus ?
La crêpe ou gaufre au nutella.

Yael S., Milhan, Colleen, Albertine, Chahinez

Interview du crêpier
Interview du crêpier

Plus peur que de mal !



La nuit dernière, dans la chambre 207, nous avions entendu des bruits étranges (des sortes de craquements) ce qui nous avait étonné sans nous alarmer. Ce qui n'était pas le cas des garçons, qui avaient totalement paniqué.

Le lendemain, en debut de soiree, nous nous moquâmes des garçons pour leur couardises, chose que nous regretâmes bien vite lorsque, enfin couchés, nous aperçûmes au travers des vitres embuées, un homme sans visage courir avec un fumigène allumé. Nous nous mîmes à paniquer, d'autant plus que les volets et les portes commencèrent à claquer en permanence, offrant au chalet un concerto gratuit.

Soudain l'une de nos camarades crue voir un esprit passer dans le couloir du deuxième étage. Nous nous mîmes à hurler et à courir dans tout les sens, alertant M.TENRET qui nous rassura.

Le calme retrouvé, nous rejoignîmes nos chambres mais nous restèrent petrifiees : l'ombre d'un homme se baladait sur le balcon. 

Il nous fallut quelques instants pour percevoir le visage givré de monsieur VANDEBEULQUE tentant de bloquer les volets avec des bouts de cartons pour nous permettre de bien dormir.


Ce matin, nous pûmes nous réveiller, en pleine forme, nous inquiétant un peu sur l'éventuel passage nocturnes de touristes allumés et en riant de nos frayeurs nocturnes.


Vega, Paola, Cétime et Yaël

Mon p’tit bonheur / mon p’tit malheur :

Mon p’tit bonheur, c’est quand je suis tombée et que mon groupe a fait deux tours de plus que moi ! 
Mon petit malheur, c’est quand M. Vandebeulque m’a demandé de lancer une boule de neige sur M. Tenret et qu’il a failli me punir.

Colleen

Mon p’tit bonheur, c’est quand je suis monté sur les téléskis et que j’ai descendu la piste bleue. C’était la première fois que je voyais la neige, la montagne était magnifique. J’ai appris à faire du chasse-neige mais aussi des virages. 

Maurice  

Mon grand bonheur, c’était la première fois que je suis allée skier. Il y a eu un cours avec Christophe (le moniteur ESF) pendant lequel nous avons descendu la plus grande piste verte, qui se situe en Suisse. Il y a eu aussi le goûter amélioré qui était extrêmement bon. Mais ce qui m’a fait le plus rire, c’est quand j’ai fait tomber Vega et que nous avons dévalé la piste ensemble.
Mon petit malheur c’est quand je suis tombé le long de la pente et que j’ai cru que j’allais me casser un bras. 

Chahinez  

Mon p’tit bonheur à moi pendant ce voyage c’était hier ... Nous sommes allés sur une « piste secrète » comme le dit Christophe (ESF). Cette piste était beaucoup plus longue que les autres pistes, nous avons skié beaucoup plus longtemps sur celle-ci.
Je n’ai pas de p’tit malheur à raconter, tout était un bonheur ! 

Cétime

Mon p’tit bonheur, c’est d’être montée pour la première fois sur des skis et de découvrir toutes les filles de la 6C que je ne connaissais pas ! 
Mon p’tit malheurc’est de mettre les chaussures de ski qui sont inconfortables et le casque qui tient beaucoup trop chaud ! 

Albertine 

Mon p’tit bonheur : réussir enfin à descendre des pistes en faisant des virages et l’interview lorsque j’ai fait des blagues. 
Mon petit malheur : ne pas savoir ce que je vais mettre à la boum ! 

Milhan 

Mon petit malheur, c’est quand j’ai perdu ma montre car je n’aime pas perdre mes affaires, et mon autre petit malheur c’est quand ma famille me manque ! 
Mon petit bonheur, c’est d’avoir découvert le ski car je trouve ça vraiment bien lorsque lorsque je fais des slaloms et que je prends de la vitesse !

Maroua 

Mon p’tit bonheur, c’est l’ambiance aux repas, dans les chambres et surtout le fait de découvrir de nouveaux professeurs ou élèves que nous ne connaissions pas ! 
Mon p’tit malheur, c’est que Fanny (notre monitrice ESF) ne veuille pas nous faire aller sur une piste bleue. Mais ce n’est pas grave, je m’amuse quand même beaucoup ! 

Yael S.

Mon bonheur s’est passé la journée du mercredi quand nous sommes allés pique-niquer. C’était génial : en plus du pique-nique, nous avons fait de superbes pistes l’après-midi ! Pour compléter cette superbe journée nous avons eu la « crêpes surprise » de nos professeurs ! 

Paola

Mon petit malheur, c’est que je suis tombée plusieurs fois au télécorde et au téléski. De plus, pendant le pique-nique, je suis également tombée tout en bas de la pente quand j’ai voulu la descendre juste un peu ! 
Mon petit bonheur s’est passé mercredi. Nous avons fait des pistes vertes et avec les téléskis, nous sommes allés en Suisse et nous avons skié dans un bois. La petite course là-bas était superbe ! 
 
Claire 

Mon p’tit bonheur ici c’est vraiment le ski car nous apprenons plein de choses et c’est très amusant ! Le tire-fesses, c’est cool car quand on est sur le tire-fesses. On sait qu’après on va descendre la pente en slalomant. Au début, je ne savais pas faire de ski mais au fur et à mesure, j’ai appris le chasse-neige et j’ai appris aussi à faire des virages ! Je me suis aussi habitué à mes chaussures de ski, la douleur est oubliée ! 

Azoumdine 

Mon petit bonheur c’est de descendre les pistes de ski parce que nous pouvons aller très vite. J’ai aussi aimé le super goûter « crêpes » que les professeurs nous ont acheté même si le sirop qui était en accompagnement était un peu trop sucré ! 

Marie-Reine

Mon petit bonheur, c’est quand on a fait une piste bleue qui descendait extrêmement vite. J’ai aussi adoré prendre le tire-fesses ! 
Mon petit malheur, c’est quand Chahinez m’est tombée dessus en se faisant tirer par une corde pour remonter une pente et nous nous sommes allongées par terre et nous avons ri ! 

Vega

Prêts pour la boum !

Photos du jour 5 :

Jour 4 : journée de ski avec pique-nique

Impressions du jour :

Aujourd’hui, c’était génial. On s’est bien amusé et le pique-nique était bon. 
On a fait de nouveaux terrains d’essais avec une nouvelle piste et du tire-fesses ! 
Ma monitrice, Fanny, m’a dit que j’avais fait de gros progrès et qu’il « vaut mieux aller doucement mais bien faire plutôt que d’aller vite et de mal faire » 

Raphael 

Aujourd’hui, pour la première fois du séjour, nous avons skié toute la journée et le midi nous avons piqué niqué. J’ai trouvé cette journée géniale ! Et je commence vraiment à adorer le ski ! 

Paola

Le ski c’était la meilleure séance que j’ai jamais faite, parce qu’on a fait beaucoup de pistes et le moniteur David est vraiment très sympa ! 
Au pique-nique on a bien rigolé ! 
Trop cool cette journée au soleil ! 

Said

C’était super aujourd’hui car on a pique-niqué dans la neige et le goûter amélioré à bien bouclé cette après-midi ! 
J’ai très envie de faire des pistes bleues mais pour l’instant les pistes vertes sont plus adaptées ! Je croise encore les doigts pour demain, on ne sait jamais dans la nuit Fanny peut encore changer d’avis ! 

Albertine 

Il fait de plus en plus froid, demain ça va peut-être être pire qu’aujourd’hui puisque la météo prévoit des chutes de neige ! 
Concernant le ski, j’ai toujours quelques difficultés à me relever quand j’ai ces trucs aux pieds ! A part cela je trouve que je skie très bien, je ne stresse pas du tout pour les tests de demain ! 

Colleen

Surprise : goûter amelioré

Cette après-midi, nous avons eu une surprise typique de Chatel : un sandwich raclette au nutella ! 
C’était trop bon cette petite crêpe surprise des professeurs ! 

Angelina

Tournage :

Interview des élèves pour le film by AubracTV ! 

L’école autrement

Petite pensée pour notre collège :

Photo du jour 4 :

Jour 3 : plein les yeux !

Mon petit bonheur / mon petit malheur :

Mon p’tit bonheur, c’est quand on m’a mise dans le groupe des intermédiaires au cours de ski alors que je n’en avais jamais fait ; mais je me suis bien débrouillée.
Mon p’tit malheur c’est d’avoir supporté les chaussures de ski très lourdes toute l’après midi : quand on marchait dehors en portant les skis, Ingrid ne faisait que râler.

Yousra 

Mon p’tit bonheur, c’est quand on a skié avec un petit groupe et qu’on allait vite en suivant Mme Denaes. 
Mon p’tit malheur, c’est de m’être énervée contre Ingrid mais heureusement Chahinez a appelé M. Duclaud qui a réglé l’histoire.

Louisa 

Le moment que j’ai préféré, ça a été les retrouvailles avec le ski et la neige car je n’étais pas allé au ski depuis un an.
Le moment que je n’ai pas aimé, c’est quand nous avons mis les chaussures de ski et marché vers les œufs : il faisait très chaud en plus. 

Seydina 

Depuis le voyage en car, je sentais que mes parents allaient me manquer pendant une journée et cette journée, c’était hier : je n’étais pas satisfaite de mon cours de ski et je trouvais que mon moniteur était trop sévère. 
Mon p’tit bonheur, c’est quand j’ai appris que j’étais avec les filles que j’adore dans ma chambre.

Paloma 

Mon malheur, c’est quand j’ai perdu mon masque de ski en le laissant dans la télécabine hier.
Mon bonheur, c’est quand nous avons fait une activité pour mieux connaître Châtel et que mon équipe est arrivée première. 

Gabriel 

Mon p’tit bonheur a été le moment où nous avons dévalé une piste rouge. Tout le monde faisait un schuss et pour une fois personne n’est tombé.
Mon p’tit malheur c’est que, pendant le jeu du loup garou, on m’a tué alors que j’étais là petite fille. 

Eliot

Mon moment le plus agréable du séjour a été quand nous avons enfilé nos skis et que nous avons commencé à skier. Cela faisait longtemps et j’adore cette sensation de glisse, comme une sensation perdue qui revenait à moi. 

Étienne 

Mon meilleur moment a été la fin des cours de ski : nous étions assis et pendant que des enfants faisaient une bataille de boules de neige, moi, je construisais un pingouin de neige. 
Mon pire moment a été le tout début des cours de ski : nous avons essayé nos chaussures de ski et nous avons dû porter les skis et les bâtons. C’était incroyablement lourd et nous avons dû marcher trois kilomètres avec. Arggghhhhh ! 

Sidonie 

Mon bonheur du séjour à été de refaire du ski, de slalomer sur les pistes et d’être admise dans le meilleur groupe de ski. J’aime bien ce groupe car il est dirigé par les professeurs. 
Mon petit malheur a été de retourner dans les horribles télésièges qui m’inspirent une peur panique. Ils se trouvent à sept mètres du sol et quand ils s’arrêtent, le câble qui les retient bouge. Cela fait plutôt peur ! 

Gabrielle

Mon petit bonheur a été quand on a appris avec Lorenzo qu’on était dans la même chambre. On a sauté de joie ! 
Mon petit malheur c’était quand j’ai appris que je n’étais pas avec les professeurs pour skier. J’étais un peu déçu car je voulais faire des pistes rouges. 

Nils

Depuis le début du séjour, mon pire instant a été quand j’avais mal aux pieds après avoir fait du ski. Je n’arrivais plus à marcher avec les chaussures de ski. 
Mon meilleur moment a été quand j’ai refait du ski, j’ai adoré ! En plus, dans mon groupe, j’avais beaucoup d’amis.

Anahi

Mon moment préféré : il ne nous restait plus qu’une piste à faire et quand nous sommes arrivés en haut du tire-fesses, nous avons vu un océan de nuages d’où dépassait seulement le haut des montagnes. La piste que l’on a descendue ensuite était géniale. 
Mon pire moment : après le ski j’ai eu mal à la tête, mais rien de grave. 

Arsène 

Mon petit malheur : quand nous sommes arrivés, M. Duclaud m’a confisqué mon paquet de bonbons. J’étais un peu déçu mais M. Duclaud m’a dit qu’il allait me le rendre au voyage du retour. 
Mon bonheur : hier lorsque nous avons enfin démarré sur nos skis, nous avons pris un télésiège et Louisa, Gabrielle, Simon N., Eliot et moi avons fait semblant de parler aux gens en chinois et en allemand. Personne ne comprenait sauf un homme qui nous a répondu. A la fin du trajet, nous avons fait semblant d’être anglais en récitant toutes nos leçons apprises par cœur. 

Paco
 
Mon bonheur du séjour : nous avons pris une télécabine pour arriver au sommet des pistes. Je n’avais pas fait de ski depuis quatre ans et j’étais content d’en refaire pour retrouver le plaisir de glisser sur la neige. 
Mon malheur : après nous être préparés pour le ski, nous avons dû porter nos skis et nos bâtons dans la chaleur tropicale de la Haute Savoie. 

Simon I.

Mon moment préféré a été quand j’ai re-skié avec les grosses chaussures. 
Mon pire moment a été quand nous nous sommes fait disputer au réfectoire et que nous avons été privées de veillée parce que nous avons parlé à 23h30 au lieu de dormir. 

Angelina 


La veillée Times Up :

Hier soir, nous avons fait une veillée "Times'up". Le jeu consiste à faire deviner un personnage avec des mots.
Il y a trois phases dans ce jeu. 
Tout d'abord, les joueurs cherchant à faire deviner un personnage peuvent utiliser un nombre de mots illimité.
Ensuite, lors de la deuxième phase, on ne peut utiliser qu'un seul mot faisant référence aux réponses déjà entendues.
Enfin, lors de la dernière phase, on ne peut que mimer et les règles sont très strictes (pas de bruitages). 
Ce jeu était très amusant. Angelina a très bien mimé Agathe Christie et aussi Hercule mais l'équipe a quand même eu des difficultés pour trouver les réponses.
Vivement la prochaine veillée!!
Angelina, Gabriel, Said, Yousra

L’épopée de Simon N.

Cette histoire se passe pendant une montée en tire-fesses pendant la première journée de ski. 
J’étais en train de faire la queue comme les autres et je n’étais déjà pas bien rassuré quand, tout à coup, c’est à mon tour. Je m’agrippe à la perche et m’installe. 
Jusque-là tout allait bien.
Mais sans explication, je tombe soudain, sans me faire mal, et je redescends lentement pour refaire la queue.
Je m’agrippe à nouveau à la perche et je m’aperçois que la pente est une pente à 60%. J’en tremble donc et le tire-fesses avec. 
Je chute à nouveau, violemment cette fois, en haut de la première montée. 
J’ai peur, très peur : j’ai déchaussé et je dévale la piste comme sur un toboggan et sur le ventre. 
Je glisse, je chute, j’essaie de m’agripper désespérément à la glace, mais en vain. 
Madame Denaes arrive alors et m’aide à descendre correctement. Tandis qu’une charmante demoiselle me rapporte mes skis. 
J’ai vraiment eu très peur ! 

PS : aujourd’hui je ne suis pas tombé une seule fois au téléskis ! 

Simon N.

Concours de dessins pour nos amis restés à Paris

Aujourd’hui, pendant le temps calme, les élèves ont fait un concours de dessins pour témoigner leurs pensées à Acelya, Ayoub et NDabeur, qui n’ont pas pu être avec nous sur le séjour. 
Voici les photos sélectionnées par le jury : 

L'interview du jour !


Bonjour Samuel, quel métier exercez-vous ?

- Je suis chef cuisinier au centre des coccinelles.


Combien d'enfants viennent au centre chaque année ?

- Entre 500 et 600


Êtes vous seul dans la cuisine à travailler ?

- Oui. Il y a une serveuse avec moi également. 


Y a t-il beaucoup de gâchis durant les repas des voyages scolaires ?

- Cela dépend de ce que les élèves mangent surtout. Si les élèves aiment il y en a très peu !


Pourquoi avez vous choisi ce métier ?

- Pour voyager entre les stations.


Travaillez-vous le dimanche ?

_ Oui car il y a des enfants même le dimanche.


Comment avez vous connu Châtel ?

_ J'habitais à Morzine, une petite station à côté de Châtel.


Comment se déroule votre journée ?

_ De 9h à 14h et de 17h30 a 21h je suis en cuisine pour préparer à manger ou faire la vaisselle.


Merci à Samuel notre cuisinier !


Esther, Simon N., Aaliya et Nils 

L'interview de Samuel notre chef cuisinier
L'interview de Samuel notre chef cuisinier

Photos du jour 3 :

Jour 2 : premiers pas à Châtel

Après une balade dans la ville sous forme de grand jeu par équipe, nous sommes prêts pour la première journée de ski !  

Installation au chalet :

Hier nous sommes arrivés, après 10h de trajet, à Châtel. Nous avons été accueillis au chalet « les coccinelles ». 
Nous avons descendu nos valises du car pour les mettre dans une salle. Puis, nous sommes montés dans une salle de jeux pour connaître nos chambres. 
Nous avons ensuite pris nos valises et nous sommes allés dans nos chambres pour ranger nos affaires et faire nos lits. Nous nous sommes douchés et nous avons eu quelques minutes pour nous.
A 19h, nous sommes descendus manger (le placement n’était pas libre, ce qui nous permettra de mieux nous connaître). 
Après le repas, nous sommes montés dans la salle de jeux pour écouter les règles de vie. Nous n’avons pas eu de veillée car nous étions trop fatigués.
Ensuite, nous sommes retournés dans nos chambres pour nous brosser les dents et lire pendant 5 minutes. 
Enfin, les professeurs ont éteint la lumière et nous avons dormi car c’était une longue journée!

Cetime, Eshan, Claire, Chahinez, Marie-Reine, Maroua

Vie quotidienne :

Les règles de vie : 

Le réveil est à 8h00, puis nous descendons dans le réfectoire pour le petit déjeuner. Une fois qu’il est terminé, ceux qui sortent enfilent leur combinaison pour faire l’activité du matin. 
A 11h30, nous devons déjeuner très vite pour arriver à 13h0 au cours de ski. 
Nous skions jusqu’à 15h00 ou jusqu’à 17h00. Puis, nous rentrons au chalet pour goûter. 
Ensuite, nous faisons un temps calme (nous restons dans notre chambre paisiblement et nous faisons une petite activité). Pendant ce temps calme, nous devons nous doucher. Si nous avons été sages pendant la journée, nous avons le droit à une veillée ! Si ce n’est pas le cas, on se couche de suite après le repas, vers 20h00. 
Le coucher après la veillée est vers 21h30. 

Concernant les règles de la cantine, les professeurs nous ont attribué des places assises. Quand un professeur veut dire quelque chose, il lève la main, cela veut dire que nous devons écouter et nous taire. 

En général, quand les professeurs veulent nous dire quelque chose, nous avons rendez-vous dans la salle d’activités située à l’étage des filles, au deuxième. 

Violette, Yousra, Gabriel, Angelina, Simon I., Anatole et Sidonie 

Grand jeu : rallye photos

Ce matin les professeurs nous ont proposé un jeu appelé : "rallye photos".


Les règles du jeu étaient les suivantes : 

"Les équipes sont composées de 10 élèves qui doivent prendre en photo un certain nombre de lieux ou d’objets imposés. Pour chaque sujet, les photos des différents groupes seront classées de la meilleure à la moins réussie. Les premiers remporteront 5 points, les deuxièmes 4 etc."


Les sujets imposés étaient :

- une photo de grimaces avec un commerçant lui aussi grimaçant.

- un détail de l'église 

- la boulangerie, “Le grenier à pains”

- un animal de la montagne 

- l'entrée des télécabines 

- une photo fun dans un décor de neige 

- la ferme de Châtel 


C'était très drôle et ça nous a permis de faire une visite du village. Le paysage était magnifique : les montagnes enneigées donnaient un air de prestance sur la vallée, alors que les toits des chalets se noyaient sous un manteau de neige d'un blanc éclatant.


Le classement final est le suivant : 

1er le groupe de Mme DENAES

2ème les groupes de M.BARNY et M.TENRET (ex-aequo)

3ème les groupes de M.VANDEBEULQUE et M.DUCLAUD. (ex-aequo)



Wassim, Yaël I., Titouan 



La photo grimace avec un commerçant
La photo grimace avec un commerçant
Le grenier à pain
Le grenier à pain
Photo d'un détail de l'église
Photo d'un détail de l'église
Devant l'entrée du télécabine
Devant l'entrée du télécabine
Un animal de la montagne
Un animal de la montagne
La plus fun dans un decor de neige
La plus fun dans un decor de neige
La ferme de chatel
La ferme de chatel
Les gagnants du rallye photos
Les gagnants du rallye photos

Premiers jour de ski :

Le ski pour le groupe 4 : 

Les chaussures de ski ont été difficiles à enfiler quand nous nous sommes mis en route après le déjeuner. Le chemin jusqu’aux télécabines était long de 200 mètres et il fallait porter nos skis à la verticale. Le forfait, situé dans la poche gauche de notre combinaison, nous a permis de passer les bornes pour pouvoir monter. Les télécabines peuvent contenir 10 personnes chacune. 
En haut, M. Duclaud nous a répartis dans les différents groupes et après quelques petits ajustements, Paco, Louisa, Gabrielle, Étienne, Arsène, Lorenzo, Zakine, Simon N., Esther, Eliot et Seydina ont suivi les traces de Mme Denaes. 
Pour s’échauffer, il était préférable de faire des pistes vertes. Puisque le groupe semblait bien suivre, nous sommes descendus jusqu’au premier télésiège. 
Malheureusement, celui-ci ne menait pas directement aux pistes. Il a donc fallu le reprendre en sens inverse. Heureusement que les paysages étaient magnifiques !
Nous  avons pris plusieurs tire-fesses assez techniques et avons pu descendre une piste bleue, deux pistes rouges et le dernier tire-fesses nous a permis de repartir vers les télécabines pour rejoindre les autres. 

Arsène, Seydina, Étienne, Lorenzo, Gabrielle, Paco, Zakine, Louisa et Eliot

Anecdotes du jour : 
1- Porter les skis tout en marchant et entrer dans les œufs n’a pas été simple, certains ont même failli trébucher ! 
2- Avant la première descente, un super skieur du groupe est tombé à peine après avoir chaussé les skis... Ça arrive même aux meilleurs ! 
3- Lors d’une descente sur une piste rouge, deux élèves ont failli créer un accident : ce virage n’était pas facile ! 
4- Dans une remontée de tire-fesses, une élève a cru, en en plein milieu de la remontée, que c’était fini ! M. Duclaud est allé le chercher et l’a ramené dans le groupe juste après ! 
5- Sur la dernière remontée, un élève à lâché la perche et à dévalé la pente. Heureusement, qu’une jeune demoiselle lui a redescendu les skis et que Mme Denaes l’a relevé et aidé à redescendre toute la remontée mécanique pour recommencer une nouvelle fois ! 

Le ski pour le groupe 3 : 

Après avoir mangé, nous enfilâmes nos affaires de ski : gants, casques, masques, combinaisons, chaussures et nous prîmes les skis. 
Puis, nous prîmes les télécabines, pour accéder aux pistes. 
Les professeurs firent les groupes et nous partîmes avec notre moniteur : Stephane. 
Avec lui, nous apprîmes les bases du ski : mettre les skis aux pieds, comment remonter après une chute et comment faire le chasse neige. 
Nous apprîmes aussi à remonter une piste en escalier. 
Il faisait très chaud ! 
Quelques personnes perdirent des affaires ... 
Nous avons trouvé que le moniteur était exigeant, voire sévère ! 

Nils, Paloma, Anahi, Said, Aalyia et Jonathan

Le ski pour le groupe 2 : 

Tout le monde a eu du mal à mettre son équipement de ski. 
C’était difficile de marcher avec tout ça ! Heureusement, les skis ne sont à porter qu‘ aujourd’hui car en haut des télécabines nous avons un local pour les ranger à chaque fin de cours. 
Là haut, nous avons avons été séparés en 4 groupes de différents niveaux. Nous sommes donc allés avec Fanny, notre monitrice. 
Elle nous a appris plein de choses : skier sur un ski, faire le chasse-neige, le déplacement en canard et la montée en escalier. 
Nous avons suivi tout un parcours puis pour remonter une piste, nous nous sommes accrochés à une corde qui nous tirait. Quelques-uns d’entre nous sont tombés magnifiquement à plat ventre et certains ont même eu du mal à se relever. 
Avec beaucoup d’amusement, nous avons fait une bataille de boules de neige avant de repartir. 
Puis nous sommes rentrés au chalet.
Nous avons vraiment hâte de recommencer. 

Yael S., Capucine, Albertine, Maroua, Milhan, Azoumdine, Raphaël et Calvin

Le ski pour le groupe 1 : 

Pour cette première journée de ski, nous avons enfilé nos chaussures de ski et nous sommes montés aux télécabines. Au sommet, nous avons formé les groupes par rapport à notre niveau de ski. Notre groupe est avec le moniteur qui s’appelle Christophe.
Après nous avons appris les bases : freiner en chasse-neige, faire l’escalier pour remonter... 
Après s’être entraînés, nous avons utilisé une corde en guise de remonte pente. 
Finalement, cette après-midi de ski a été assez difficile et fatigante. 

Laurine, Yasmine, Vega, Clement, Ingrid et Fantin

Photos du jour 2 :

Jour 1 : en route pour la montagne

Nous venons de faire la pause déjeuner. Tout se passe bien le trafic est calme.
Les films nous aident à faire passer le trajet... 
A tout à l’heure, nous pensons arriver à 16h30.

Il est 16h, la montagne nous guette et le soleil nous accueille !

Nous sommes arrivés tout s’est très bien passé. Les cachets contre les vomissements ont été efficaces, pour la plupart des élèves ( vous aurez la preuve en images ;) ) 

Maintenant, installation dans les chambres, essayages des chaussures et casques de ski, douches et règles de vie quotidienne.
 

Photos du jour 1 :